Entretien des orchidées : comment couper une orchidée ?

Les orchidées font de magnifiques plantes de décoration d’intérieur. Leurs fleurs permettent d’agrémenter tous les types d’ambiance de maison. Qui plus est, en choisissant un joli pot d’une couleur adéquate, vous mettrez encore plus en avant la fleur de l’orchidée. Bien que ces petites plantes soient relativement simples à entretenir, la coupe des orchidées nécessite une attention particulière. Pour tailler correctement l’ancienne tige et faire place aux nouvelles fleurs, quelques consignes sont à respecter. 

Comment entretenir son orchidée ? Le cas d’Orchidée phalaenopsis

La technique de coupe dépend de la variété de votre orchidée. Nous vous conseillons de bien vous renseigner au préalable car vous pourriez entraîner des dégâts irréversibles à votre plante. Pour que vos orchidées restent belles et saines, suivez nos conseils ci-dessous.

La taille de la tige principale

L’orchidée phalaenopsis est l’orchidée la plus commune. Son entretien est le plus facile. Si vous débutez avec ces plantes, nous vous conseillons de commencer par cette variété. L’orchidée phalaenopsis est capable de refleurir plusieurs fois sur la même tige. Il serait dommage de vous priver de cet avantage à cause d’une coupe ratée.

Après la floraison, dès que les fleurs de votre orchidée phalaenopsis commencent à jaunir, il vous faut couper ou tailler votre plante. Pour ce faire, n’utilisez que des sécateurs extrêmement pointus. La coupe sera plus nette s’ils sont plus tranchants. Qui plus est, une coupe nette permettra de garder l’orchidée en meilleure santé (comme souvent en jardinage).

Commencez par enlever les fleurs fanées pendant que l’orchidée est encore en fleur (dès que le jaunissement intervient). Le fait de les retirer permet de garder votre plante en bonne santé et lui donnera également plus de vivacité. 

Ensuite, deux cas peuvent se produire. Soit la tige principale est totalement sèche et il faudra la couper à la base au-dessus d’une feuille (au niveau du pot mais attention ne touchez pas aux racines). Soit la tige est encore verte et dans ce cas là il vous suffira de repérer un bourgeon sur la tige principale. Munissez-vous des sécateurs et coupez la tige juste au-dessus de ce bourgeon. Celui-ci vous assurera le départ d’une nouvelle fleur. Le but de l’opération est d’enlever toutes les parties de la tige qui ont jauni ou bruni afin de permettre à la plante de repousser plus sainement.

La plupart du temps, la taille va intervenir à l’automne, lorsque la plupart des orchidées (notamment la variété phalaenopsis) entrent en dormance.

La taille des racines et le rempotage

Les racines nouvelles ont généralement tendance à pousser en l’air. Il ne faut bien évidemment pas y toucher. Elles assureront le développement et la croissance future de la plante. 

En outre, chaque année, vous pouvez replanter votre orchidée dans un pot plus grand pour qu’elle ait plus de place pour se développer. Il est conseillé de choisir un substrat adapté pour les orchidées. Vous trouverez facilement ce type de substrat en jardinerie. Le fait de rempoter votre orchidée va permettre de favoriser la croissance de racines et de fleurs plus grandes, d’autant plus si votre orchidée est jeune. Au préalable, il est conseillé de désinfecter ses sécateurs (avec un briquet par exemple), pour éviter de transmettre des maladies à votre orchidée.

Lors du rempotage, vous verrez que les racines au centre de la plante sont plutôt jaunes. Il ne faut surtout pas les couper car il s’agit des racines initiales de la plante (les plus anciennes !). Elles sont très importantes pour la croissance et la floraison. Vous pourrez cependant éliminer les racines endommagées ou mortes (celles qui sont jaunes et sèches). 

L’arrosage de votre orchidée

L’arrosage de votre orchidée est dépendant de la couleur de ses racines. En effet, les orchidées phalaenopsis sont en général plantées dans des pots transparents (ne confondez pas pot et cache-pot !). Cela vous permet d’observer la couleur de leurs racines pour déclencher un éventuel arrosage.

Dès que les racines se « décolorent » et deviennent comme grises, c’est signe qu’il vous faut arroser votre plante. Le plus simple est de la faire tremper dans un bain d’eau. Attention l’eau que vous allez utiliser est très importante. Nous vous recommandons, soit de l’eau de pluie, soit de l’eau du robinet filtrée. Si vous n’avez pas de possibilité pour filtrer votre eau, laissez-la reposer quelques heures pour que le chlore s’évapore. Les orchidées préfèrent une eau à température ambiante et pas trop calcaire.

Remplissez un récipient d’eau et plongez-y votre plante en évitant d’arroser les feuilles. Vous verrez que les racines vont redevenir vertes. Laissez tremper votre plante une dizaine de minutes, puis sortez-la et laissez-la s’égoutter. En effet, il faut éviter que de l’eau ne s’accumule à la base de la plante. Les racines de la plante vont pourrir et peut-être mourir. Un arrosage excessif contribue également à ce phénomène.

Arrosez les orchidées une fois par semaine en été. Une fois toutes les deux semaines suffira pendant l’hiver.

L’engrais pour votre orchidée

Nous vous conseillons d’utiliser deux types d’engrais : un pour les feuilles et un pour les fleurs en alternance. Vous pouvez utiliser les engrais tous les deux arrosages (donc environ toutes les deux semaines) entre le début du printemps et la fin de l’automne. Vous verrez que vos fleurs seront d’autant plus belles !

Faut-il couper les feuilles jaunies des orchidées ?

La réponse est oui ! Les phalaenopsis régénèrent leurs feuilles tous les 18 mois environ. C’est pourquoi, il est normal d’observer un jaunissement sur les feuilles les plus anciennes. Attendez que la feuille se détache toute seule et vous pouvez la retirer. Ce phénomène est normal et pas inquiétant.


L’orchidée est une plante très intéressante pour nos intérieurs de maison car certaines variétés (notamment phalaenopsis) fleurissent toute l’année. Elles ne sont pas compliquées à faire pousser et ne nécessitent pas beaucoup d’entretien au quotidien : un peu d’engrais et d’eau lui suffisent largement. Cependant, certaines variétés peuvent être un peu plus capricieuses. Ainsi, si vous avez une orchidée en fleurs, nous vous déconseillons de la changer de place. Cela veut dire qu’elle se plait à cette emplacement. Dernier conseil, évitez les rayons directs du soleil (par d’éclairage direct !). Une lumière douce est amplement suffisante.

Cet article traite du sujet : comment couper une orchidée