Tout savoir sur la scie d’élagage : comment s’en servir et quelle marque acheter ?

Lorsqu’il est effectué correctement, l’élagage peut améliorer l’apparence visuelle et la santé d’un arbre ou d’un arbuste. Malheureusement, beaucoup de gens ne la pratiquent pas correctement, ce qui a pour effet de déformer la plante et de la rendre vulnérable aux maladies et aux parasites. Si vous avez des arbres ou de grands buissons sur votre propriété, une scie d’élagage (pliante, à main, à perche télescopique) est un outil absolument nécessaire à votre arsenal de jardinage.

Qu’est-ce qu’une scie d’élagage ou scie à main ?

Scie à main pour tailler le bois
Exemple d’une scie d’élagage

Une scie d’élagage est composée d’un manche ou poignée (en plastique ou en bois) relié à une lame (généralement en acier). Contrairement à un couteau, cette lame présente une denture qui permettra de scier la branche de bois. Les scies d’élagage sont extrêmement tranchantes (ce qui n’est pas surprenant, sinon elles ne pourraient pas couper les branches de bois !).

Elles peuvent donc être dangereuses si elles sont manipulées sans précaution ou de manière incorrecte. Voici donc nos astuces et solutions sur la façon d’utiliser une scie à élaguer pour accomplir votre tâche de jardinage plus rapidement et plus facilement. Nous passons également en revue les bonnes pratiques d’utilisation pour éviter les accidents.

Pré-requis avant de débuter votre élagage avec votre scie d’élagage

S’équiper pour élaguer avec votre scie d’élagage

Avant d’élaguer cette branche de bois dans votre jardin qui vous gêne depuis longtemps, enfilez un équipement de sécurité pour créer une barrière supplémentaire entre votre corps et la lame de la scie. Cela implique de porter :

  • Des vêtements robustes (le cuir est très intéressant pour cette fonction)
  • Des manches longues
  • Un pantalon intégral
  • Des protections oculaires (type lunettes de sécurité)

Vous pouvez ajouter à cet attirail un casque de sécurité si vous devez travailler au-dessus de votre tête (comme avec l’utilisation d’une perche d’élagage par exemple). En plus de vous assommer, la chute d’une branche peut vous fracturer le crâne.

Affûter sa scie d’élagage

Assurez-vous que la lame de la scie à élaguer est bien aiguisée et est bien fixée au manche. Un outil avec une denture émoussée peut être plus dangereux qu’un outil tranchant. En effet, lorsque vous voudrez couper, si votre lame n’est pas parfaitement aiguisée, l’outil peut glisser sur la branche et entraîner une blessure. De plus, dans le cas des scies à main pliantes, une utilisation répétée peut entraîner un relâchement du point de pivot.

Faire une coupe avec sa scie d’élagage

Comment tailler un arbre avec sa scie d’élagage ?

Choisissez la branche de bois que vous souhaitez couper. Avant d’attaquer la coupe, faisons un peu d’anatomie. La jonction supérieure entre la branche et le tronc s’appelle l’arrête et la jonction inférieure : le collet. Cette zone légèrement gonflée et striée se trouve à l’endroit où la branche que vous coupez se raccorde au tronc ou à la branche plus grosse à laquelle elle est liée. 

Il faut savoir qu’une branche ne doit jamais être coupée au ras du tronc. Cela entraînera des dégâts sur l’arbre qui pourront l’affaiblir. En effet, en coupant au ras du tronc, le collet de la branche sera enlevé, ce qui empêchera l’arbre ou l’arbuste de repartir après la taille.

C’est pourquoi, les coupes d’élagage doivent être effectuées juste à l’extérieur du collet de la branche. Ainsi, la zone coupée est rapidement recouverte par une nouvelle croissance, qui protège la partie restante de l’arbre ou de l’arbuste contre les maladies et les insectes nuisibles.

Enfin, évitez de couper une branche au centre ou trop loin du collet de la branche. Effectivement, la branche coupée se dessèchera jusqu’au collet, laissant un vilain moignon susceptible d’être infecté par des maladies et des parasites.

Les étapes pour couper facilement avec sa scie d’élagage

Avec la main qui n’est pas utilisée pour couper, saisissez fermement la branche. Veillez à ne pas couper trop près de la branche, car la scie pourrait jaillir et vous couper la main (si la lame est bien aiguisée).

Placez la denture de la scie sur la branche pour commencer la coupe, puis tirez lentement la lame dans votre direction. Pour « asseoir » la scie, cela devrait créer une rainure peu profonde dans la branche.

Une fois la lame bien en place, déplacez-la doucement et prudemment d’avant en arrière pour commencer à couper. Pour une efficacité maximale, utilisez toute la longueur de la lame.

Gardez toujours le contrôle de la scie. Si vous allez trop vite, la scie peut rebondir hors du trait de scie (la rainure que fait la scie) ou se coincer. Il est recommandé d’avancer lentement (se bloquer, surtout en marche avant).

Ne poussez jamais la scie ; vous risqueriez de la faire sauter hors du trait de scie, de la plier ou même de la casser.

Ralentissez à mesure que vous vous rapprochez de la fin de la coupe ; vous ne voulez pas que la scie coupe soudainement et vous prenne par surprise. Tirez la lame avec précaution jusqu’à ce que la coupe soit terminée.

Ne relâchez la branche que lorsque la coupe est terminée. Si vous la lâchez, la branche risque de se briser sous l’effet de la tension qu’elle exerce et de déchirer l’écorce.

Quelle marque pour sa scie d’élagage ?

De nombreuses marques se sont lancées dans la fabrication de ces outils. L’on peut notamment citer : Silky Zubat, Fiskars, Gardena, Bahco, Felco, Gomtaro, Wolf ou encore Gruntek.

Pour la plupart, ces marques sont disponibles en livraison sur la plupart des plateformes de bricolage et jardinage en ligne. Néanmoins, vous pourrez aussi trouver des scies dans votre grande surface de bricolage habituelle. En effet, les scies de marque Gardena, Fiskars ou encore Wolf sont disponibles en magasin.

À nos yeux aucune marque n’est supérieure à l’autre. En effet, cet outil est connu depuis la nuit des temps et sa fabrication n’est pas très compliquée. Nous vous conseillons cependant de vous orienter vers un comparateur si vous avez besoin de plus d’informations. Enfin, les prix observés ne sont pas trop élevés. Pour un prix inférieur à 100€ vous trouverez sans souci votre bonheur.

Bien évidemment, vous vous doutez bien que la qualité du produit (et donc sa longévité) dépend en partie de son prix de vente. En effet, les matériaux utilisés pour la lame (denture) et le manche seront plus solides, ce qui améliorera la durée de vie de votre produit.

 

Comment choisir sa scie d’élagage ?

Les caractéristiques

Suivant les caractéristiques dont vous avez besoin, le prix sera différent. Ainsi, observez votre jardin pour déterminer les fonctionnalités qui vous seront utiles. Vous aurez le choix entre : le manche télescopique, la qualité de la denture, la courbure et la longueur de la lame, ou encore le fait que la lame puisse se replier dans le manche. Sur certains scies vous pourrez même adapter des perches pour tailler et élaguer des branches de bois encore plus hautes sans avoir besoin d’échelle.

Le prix

Suivant la marque et les caractéristiques, le prix pourra varier du simple au double. D’après un comparateur que nous avons trouvé, il semblerait que Gardena et Fiskars proposent des scies très peu chères. Parfait pour les petits budgets.

Le stock

Si vous vous déplacez en magasin pour votre achat nous vous conseillons de vérifier en ligne le stock du magasin. En effet, il serait dommage d’avoir étudié un comparateur pour choisir votre modèle pour finalement ne pas pouvoir le trouver en magasin et devoir l’acheter en livraison.


Comme le dit le dicton, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Si c’est la première fois que vous utilisez une scie à élaguer, entraînez-vous sur une branche ou un morceau de bois tombé jusqu’à ce que vous vous sentiez en confiance. Chaque scie d’élagage étant unique, elle coupera différemment, nécessitera une pression plus ou moins forte et conviendra mieux à différents types d’élagage.

Cet article traite du sujet : scie d’élagage