Inconvénient d’une pelouse synthétique : la liste des 5 inconvénients d’un gazon synthétique que vous n’auriez pas soupçonné

Pour faciliter l’entretien de votre jardin, le gazon artificiel est une bonne alternative, de plus en plus populaire, au gazon naturel. Les fabricants affirment que les gazons artificiels actuellement à la vente sont plus surs, résistants et solides que les variétés précédentes. En effet, les brins d’herbe sont recouverts de plusieurs couches de caoutchouc de remplissage, composé de vieux pneus et chaussures de sport broyés, de sable de silice et de thermoplastiques. Cette solution est parfaite pour les maintenir en position verticale et leur permettre de pouvoir bouger (comme des vrais brins d’herbe !).

Ainsi, la première chose à laquelle on pense est souvent : « chouette plus besoin de jardiner ! ». Sauf que qu’avant de pouvoir profiter de votre jardin, une étape de jardinage est nécessaire pour préparer votre terrain à la pose de votre pelouse synthétique. En outre, malgré les progrès réalisés, le gazon artificiel présente toujours des inconvénients dont les propriétaires doivent être conscients avant achat.

Gazon synthétique versus gazon naturel

Inconvénient n°1 : les effets physiques – soleil et résistance du revêtement

Le gazon artificiel peut atteindre des températures allant jusqu’à plus de 60 degrés celsius. D’autant plus si votre jardin est exposé au soleil… Cette température est bien supérieure à celle d’un gazon naturel. Les effets de la chaleur sont de véritables inconvénients sur votre pelouse artificielle.

Comme vous le savez sûrement, les plantes (notamment les herbes de votre jardin) ont tendance à maintenir la fraicheur au niveau de la surface du sol (et de leurs racines). C’est pour cela que vous voyez de plus en plus de panneaux « fauche tardive » sur nos routes en été. Une pelouse synthétique artificielle n’aura pas cette capacité à retenir la fraîcheur sur votre terrain. Ainsi, une odeur de caoutchouc peut ainsi se dégager de votre pelouse et vous irriter le nez.

De plus, lors de fortes chaleurs, la température de la surface du sol (surtout aux endroits exposés au soleil) pourra tellement monter, qu’elle y deviendra trop élevée pour y marcher ou y jouer. Dans ces conditions, il vous faudra faire attention à ne pas vous déshydrater ou vous épuiser outre mesure.

En outre, des chercheurs de l’université de Washington-St. Louis aux États-Unis ont découvert qu’un terrain en gazon synthétique à fort trafic devient plus compact et plus dur qu’un terrain avec une pelouse naturelle. Ils peuvent donc entraîner un risque plus élevé de blessure lors d’une chute, notamment si ceux-ci sont utilisés pour le sport.

Enfin, Il est à noter que si la qualité de la gamme de pelouse artificielle que vous avez choisi n’est pas au rendez-vous, un trop plein de soleil peut altérer sa résistance et entraîner une usure prématurée de votre revêtement. Cela aura forcément un impact sur la durée de vie de votre gazon et sur l’aspect visuel de votre jardin. En effet, dans des cas extrêmes, il peut y avoir une décoloration jusqu’à obtenir des brins d’herbes jaunes.

Inconvénient n°2 : une solution qui nécessite de l’entretien, contrairement aux idées reçues…

Le gazon artificiel ne possède pas les défenses biologiques nécessaires pour repousser les bactéries ou les champignons. Ainsi, ce que vous ne savez pas, c’est que pour empêcher la propagation potentielle de staphylocoques, la plupart des gazons synthétiques utilisés sur des terrains de sport sont traités avec des désinfectants. À l’heure où les bactéries n’ont jamais été aussi résistantes c’est vraiment dommage. Les bactéries et champignons ont, la plupart du temps, besoin d’environnement humides et chauds pour se développer. Un revêtement synthétique est donc parfait pour eux, surtout l’été avec le grand soleil et la rosée du matin.

Ainsi, afin de maintenir un environnement sain, les pelouses synthétiques doivent être régulièrement nettoyées. Les excréments d’animaux domestiques doivent être nettoyés avec de l’eau et du savon, et les propriétaires doivent nettoyer au jet les feuilles, la poussière et autres saletés soufflées par le vent. Pour contrer les effets d’un fort passage sur certaines zones de votre jardin, les lames (brins d’herbes) en plastique doivent être régulièrement nettoyées mécaniquement, ce que l’on appelle souvent le « fluffing ». Ce nettoyage correspond à l’étape de scarification d’une pelouse naturelle.

Inconvénient n°3 : le prix… C’est pas donné !

Le prix d’une pelouse synthétique est assez élevé. Le prix de revient est en général bien supérieur à un simple gazon naturel en rouleau. D’autant plus si vous recherchez de la qualité. En effet, d’après nos recherches, les prix varient entre :

  • 5 à 30 euros du mètre carré : pour un revêtement bas de gamme
  • 25 à 40 euros du mètre carré : pour une gazon moyen de gamme
  • 40 à 80 euros du mètre carré : pour une pelouse haut de gamme

Le prix a donc de quoi vous refroidir grandement. D’autant plus, si votre surface à couvrir est importante. Dans le cas d’une petite terrasse ou balcon le choix sera limité donc la question ne se posera pas.

Ensuite, les gazons synthétiques modernes et de bonne qualité sont généralement garantis 7 à 10 ans. Ce choix est apparemment judicieux pour couvrir la durée de vie du produit que vous avez acheté. Néanmoins, comme nous l’avons vu, tout dépendra de votre utilisation et les brins d’herbe des zones à fort passage auront sûrement besoin d’un rafraichissement avant cette date. Selon toute vraisemblance, la pelouse devra être rénovée fréquemment.

Enfin, suivant la conception de votre jardin vous aurez peut être besoin de remettre à niveau la surface sur laquelle vous souhaitez réaliser l’installation. En effet, plus la surface est plate, plus votre revêtement aura l’apparence d’un vrai gazon naturelle. Les prix indiqués ci-dessus ne comprennent pas l’installation de sable ou de terre supplémentaire pour « mettre à niveau ».

Produits chimiques d'un gazon synthétique

Inconvénient n°4 : les produits chimiques présents dans le gazon synthétique

Comme vous vous en doutez, le gazon synthétique est réalisé à partir de produits et de fibres synthétiques, la plupart du temps recyclées. Ainsi, en plus d’une variété de phtalates, ou plastifiants plus ou moins nocifs, le gazon artificiel contient également du latex. Il est à noter qu’environ 1% de la population française est allergique au latex.

À cause de certaines conditions climatiques extrêmes (grosses pluies ou trop de soleil notamment), les plastiques se dégradent et libèrent des composés potentiellement toxiques qui, s’ils sont inhalés ou avalés par inadvertance, peuvent endommager les reins, les poumons, les organes reproducteurs et le foie. Des éléments toxiques comme l’arsenic, le cadmium, le chrome, le plomb et le zinc sont eux-aussi absorbés par l’herbe en surface de votre terrain. Enfin, des hydrocarbures aromatiques polycycliques, qui sont connus pour être cancérigènes, peuvent aussi être retrouvés.

Les avantages de la production de pelouse synthétique sont nombreux, notamment par rapport à l’utilisation de fibres recyclées. Néanmoins, ne lésinez pas sur votre santé ! Avant l’installation, vérifiez les produits composant le revêtement qui vous intéresse.

Inconvénient n°5 : les impacts sur l’environnement (liés à l’inconvénient n°4)

À l’inverse du gazon naturel, le gazon artificiel ne contribue pas à contrer les effets du réchauffement climatique. À l’évidence, les fibres synthétiques ne participent pas à la filtration des polluants de l’air ou de l’eau. Qui plus est, un revêtement synthétique entraîne le ruissellement de l’eau lors de fortes pluies. Ainsi, celui-ci empêche la bonne absorption de l’eau par la terre et donc par les nappes phréatiques (le plastique étant relativement imperméable).

Enfin, l’eau se charge en produits chimiques (cf inconvénient n°4) contenus dans le gazon et le ruissellement libère ensuite ces eaux polluées dans les eaux de surface environnantes tout en évitant les installations de traitement des eaux usées. C’est pourquoi, pour assurer un meilleur drainage des eaux de pluie, il peut être essentiel de construire un système d’irrigation dans la terre, sous la surface de votre revêtement.

Si jamais vous souhaitez réaliser l’installation d’un revêtement synthétique sur un balcon ou une terrasse, cet inconvénient ne vous concerne pas. 


Notre recommandation serait de vous orienter vers un gazon synthétique dans les cas où vous souhaitez réaliser l’installation sur une terrasse ou une petite surface de jardin qui ne serait pas adaptée à un gazon naturel (trop orientée au sud par exemple). N’oubliez pas qu’un revêtement synthétique reste de l’entretien. Et surtout, renseignez-vous sur les produits et les fibres utilisés lors de la fabrication en amont.

Cet article traite du sujet : inconvénient pelouse synthétique