Préparer la pose d’une pelouse synthétique sur terre : guide et conseils pour réussir rapidement comme un pro

Vous avez un projet d’aménagement de votre jardin (balcon ou terrasse) pour le rendre cosy et plus à votre goût. Cependant, vous n’aimez pas le jardinage, vous vous orientez donc vers de la pelouse synthétique.

Vous avez déjà étudié de nombreux types de gazon artificiel et avez élu le grand gagnant. Vous êtes mêmes allés jusqu’à aller toucher les brins d’herbe en magasin pour vérifier que leur aspect ressemble le plus possible à une pelouse naturelle. C’est parfait ! En effet, le type de modèle de pelouse (notamment sa qualité – et donc son prix) que vous sélectionnerez aura un impact important sur l’entretien et la longévité de votre installation.

Cependant, saviez-vous que la façon dont votre gazon artificiel est installé affectera également sa beauté et sa durée de vie ? En effet, l’installation du gazon artificiel peut sembler simple. Et elle l’est. Mais elle implique bien plus que cela. Vous pourriez imaginer qu’il s’agit simplement de recouvrir le gazon naturel d’un nouveau revêtement et d’en rester là. Mais ce n’est pas le cas… Voyons ensemble la préparation à réaliser avant l’installation pour pouvoir obtenir les plus beaux brins d’herbe artificiels du voisinage ! Avant toute chose, il est aussi important d’avoir lu notre article indiquant les inconvénients d’un gazon synthétique. Cela pourra réorienter votre choix de pelouse car vous verrez qu’ils sont nombreux et pas anodins !

Pourquoi faut-il préparer le sol pour le gazon artificiel ?

Le sol avant la pose d’un gazon artificiel nécessite une petite préparation. Ne vous inquiétez pas, la tâche n’est pas si ardue (sauf si vous avez une très grande surface) et ne nécessite pas d’être fin jardinier. Qui plus est, vous n’aurez, à priori, pas besoin de machine ou d’outils spécifique. Et oui, l’un des grands avantages d’un gazon synthétique c’est qu’il n’y a pas besoin ni de le tondre, ni de le scarifier ! L’entretien de votre gazon sera donc facilité par rapport à une pelouse naturelle.

Bien que de nombreuses personnes pensent qu’il suffit de poser sa pelouse artificielle et synthétique sur sa surface actuelle (généralement pelouse ou terre), il faut faire un peu plus que ça. En effet, si la surface de base n’est pas correctement préparée, le rouleau de gazon risque de s’affaisser à certains endroits, de se bomber ou de se plisser, ou encore de se soulever sur les bords. Vous n’aurez donc pas du tout l’effet souhaité et serez obligés, soit d’entretenir plus, soit de retoucher votre installation fréquemment en remettant en place les rouleaux. Cela impliquera des travaux supplémentaires et une insatisfaction de votre part.

De plus, si la surface du sol n’est pas stable, certains petits animaux (comme les taupes ou les mulots) auront des accès plus faciles pour détruire votre système. En outre, les mauvaises herbes se développeront et pourront fleurir entre les rouleaux de votre belle pelouse artificielle. Autant vous dire que le rendu ne sera pas parfait ! Que faut-il donc placer sous le faux gazon ?

Comment préparer le terrain avant l’installation de votre gazon synthétique ?

Comme nous venons de le voir, une bonne préparation est la clé de la réussite de votre installation. Bien évidemment, ces étapes ne s’appliquent pas si vous souhaitez installer votre revêtement sur une surface en béton ou carrelée, comme une terrasse ou un balcon. Pour les autres, vous n’avez plus qu’à lire ce qui suit.

Les 4 étapes pour avoir la plus belle pelouse du quartier

Étape n°1 : La préparation du terrain

La première étape d’une installation réussie de gazon synthétique consiste à préparer correctement le terrain. En effet, vous pourrez choisir n’importe quel type de pelouse synthétique de qualité, si les étapes de préparation et de pose ne sont pas bien réalisées, vous perdrez tous les bénéfices du prix que vous y avez mis. 

Pour ce faire, il va vous falloir obtenir une surface en terre absolument parfaite et sans aucune mauvaise herbe ou pierre qui trainent. Ainsi, un mois avant la pose de votre gazon synthétique, commencez à réduire la consommation d’eau de votre pelouse. L’herbe jaunie, morte ou séchée sera plus simple à enlever qu’un beau gazon bien vert. 

Si vous n’avez pas un mois devant vous et afin d’obtenir des résultats rapides et efficaces, vous pouvez aussi utiliser un désherbant pour grande surface. Puis ajouter une action manuelle avec une pioche ou mécanique avec un motoculteur (si vous êtes équipés et que la surface le justifie).

Étape n°2 : ajouter du sable ou du gravier

Sable pour poser du gazon artificiel sur terre
Pose d’une pelouse synthétique sur du sable

La surface devra ensuite être entièrement remplie de sable ou de gravier. En effet, cela aidera le gazon artificiel à se drainer lors de fortes pluies futures. Un écoulement irrégulier de l’eau entraînera de l’eau stagnante sur celui-ci. L’eau pourra ensuite favoriser la croissance de la mousse ou de champignons ou encore endommager le gazon lui-même. C’est pourquoi, à l’issue de cette étape assurez-vous que le sol permette un drainage efficace des eaux de pluie.

Vous pouvez choisir du sable ou du gravier qui a été grossièrement concassé et dont les particules sont inférieures à 10 mm. Pour améliorer le drainage, recouvrez la zone de ce matériau sur une profondeur d’environ 5 cm.

 Étape n°3 : aplanissez la surface

Ensuite, il faudra ensuite niveler et aplanir le sol. Pour obtenir une surface lisse (ou absolument plane), vous devez combler les trous et aplanir toutes les imperfections que vous verrez. Pour ce faire, vous pouvez utiliser du sable avec un grain plus fin que précédemment, d’autant plus si les trous sont de petits diamètres. Une fois cette étape de rebouchage réalisée, il faudra utiliser un rouleau pour compacter le sol. Vous trouverez facilement cet outil en jardinerie. Si jamais vous ne voulez pas faire de frais, pensez à demander à vos voisins ! Il y a sûrement un jardinier amateur dans le lot ! L’étape de compaction est très importante car elle évitera la repousse des mauvaises herbes. Et oui, les mauvaises herbes poussent plus facilement dans une terre meuble !

Étape n°4 : mise en place du géotextile contre les mauvaises herbes

Pour empêcher toute plante naturelle de pousser sous le gazon artificiel, il faut placer un géotextile anti-herbes au-dessus de la couche de sable ou de roche. Le géotextile se trouve facilement en jardinerie ou magasin de bricolage sous forme de rouleaux. Vous pourrez trouver les meilleurs magasins ici. Suivant la surface que vous souhaitez couvrir, le prix sera variable.

La pose du géotextile nécessite un peu de dextérité. Qui plus est, il faudra le fixer au sol à l’aide d’agrafes à gazon ou de clous afin d’éviter qu’il ne bouge. Si jamais votre terre est très riche, vous pouvez doubler le géotextile et recouvrir la première couche avec une autre. 

Tout est enfin prêt pour l’installation de votre gazon artificiel !


Le gazon artificiel est une alternative fantastique si vous souhaitez une pelouse résistante à la sécheresse. Le gazon artificiel existe dans une large gamme de couleurs et de textures et ressemble à s’y méprendre à du naturel. 

Le gazon artificiel est un choix bénéfique pour l’environnement car il n’a pas besoin d’être arrosé ou fertilisé et est simple à entretenir. Il peut durer jusqu’à 15 ans s’il est installé correctement et avec des matériaux de haute qualité.

Cet article traite du sujet : pose pelouse synthétique sur terre