Plantes permettant de laver le linge : comment les choisir et où les trouver ?

Oubliez les lessives commerciales bourrées d’additifs tous plus allergisants les uns que les autres et qui vous promettent d’obtenir un linge plus blanc que blanc. Il semblerait que les solutions ancestrales et maison de nettoyage au savon de marseille, à la cendre ou encore aux plantes fonctionnent tout aussi bien et soient bien moins nocives pour notre santé à long terme.

Par exemple, l’huile d’eucalyptus est un puissant anti-bactérien naturel et est très efficace pour éliminer les tâches. Il suffit de verser quelques gouttes de cette solution dans un chiffon humide, de tamponner les tâches de graisse et de sueur du bord vers le centre, puis de nettoyer en machine comme à votre habitude.

L’arrêt des lessives commerciales, au-delà de vous éviter de potentielles réactions allergiques, permet aussi de diminuer la pollution de la planète terre (et notamment des océans) et d’agir concrètement pour protéger l’environnement. Dans cet article, nous ne développerons que les astuces pour réaliser son produit maison à base de plantes. Pour ce faire, il vous suffit de vous orienter vers des plantes riches en saponine.

Qu’est-ce que la saponine ?


La saponine est une molécule chimique produite par certaines plantes ou animaux.Celle-ci présente des propriétés tensioactives qui lui confèrent plusieurs rôles comme notamment détergent ou agent moussant. C’est pourquoi les plantes riches en saponine sont très intéressantes pour réaliser sa lessive ou son savon maison. En effet, elles présentent cette substance naturellement ce qui permet d’éviter l’ajout de substances produites chimiquement et industriellement (généralement moins bien tolérées par nos organismes).

Saponine

La saponine est une molécule qui présente des propriétés chimiques lui donnant un rôle de détergent ou d’agent moussant. C’est donc une molécule particulièrement appréciée pour laver son linge naturellement.

Les 6 plantes que vous pouvez utiliser pour laver le linge

Pour réussir votre lessive à base de plantes, il vous faut vous orienter vers des plantes riches en saponine. Certaines sont très faciles à trouver sous nos climats, d’autres beaucoup moins.

1- Les noix de lavage pour la lessive – Sapindus mukorossi

Une des plantes permettant de laver le linge
Noix de lavage pour laver le linge

Très connues, les noix de lavage sont une très belle alternative écologique. Elles sont produites par un arbre connu sous le nom de Savonnier Indien (ou arbre à savonnette). Il n’est malheureusement pas présent en France mais vous pourrez quand même vous procurer des noix de lavage dans certains magasins spécialisés (ou magasins bio) ou en ligne. Les noix de lavage agissent comme un détergent naturel pour éliminer les taches d’huile, de saleté et d’autres substances sur les vêtements et les tissus. Qui plus est, elles possèdent aussi la faculté de détruire certaines bactéries. Elles sont donc très pratiques pour une utilisation en tant que produit de lavage.

Pour vous en servir, rien de plus simple. Il vous suffit de mettre quelques noix dans un sac en coton et de les mettre avec votre linge dans le tambour de votre machine puis de lancer votre cycle classique. Une fois la machine terminée, vous n’aurez plus qu’à faire sécher le sac en coton pour sa prochaine utilisation.

Enfin, les noix de lavage sont totalement inodores. Vous pouvez ajouter des huiles essentielles pour parfumer un peu votre linge. Cependant, l’odeur de frais ne restera sûrement pas et les huiles essentielles ne sont pas toujours bonnes pour l’environnement. La meilleure astuce reste l’utilisation de lavande dans vos placards !

2- Laver avec la saponine du quinoa

Utiliser le quinoa pour nettoyer son linge

De plus en plus consommé dans nos assiettes, le quinoa peut aussi être utilisé pour ses propriétés lavantes. Il faudra vous procurer des graines brutes (non transformées). En gros, il s’agit des graines provenant directement de la plante. Faîtes tremper ces graines dans de l’eau. Vous pourrez récupérer le quinoa pour votre consommation et utiliser l’eau comme lessive.

3- La lessive au marron d’inde

Le marron d’inde correspond au fruit non comestible du marronnier. Lors de votre cueillette il vous faudra être vigilant à ne pas le confondre avec la châtaigne qui n’aura pas les mêmes propriétés. En effet, les bienfaits de la châtaigne sont nombreux, mais faire de la lessive n’en fait pas partie !

Pour fabriquer votre lessive à base de marrons, il va y avoir un peu plus de travail. Il vous faudra : 5 à 6 marrons, 200 mL d’eau et un peu de vinaigre blanc. Broyez les marrons (si besoin, enlevez l’enveloppe avant afin de ne pas abîmer votre broyeur). Ajoutez l’eau à la poudre obtenue et attendez qu’elle se transforme en une sorte de lait. Filtrer la préparation avec une passoire et le tour est joué.

Cette lessive a la réputation d’être très efficace et moussante. En plus d’être zéro déchet, elle vous permettra de passer une après-midi en forêt en famille.

4- Faire sa lessive avec des feuilles de lierre

La lessive aux feuilles de lierre est utilisée depuis la nuit des temps. Le lierre est riche en saponine (entre 5 et 8%) ce qui lui confère des propriétés détergentes et moussantes.

La variété à cueillir est le Hedera helix. Il s’agit du lierre commun qui grimpe aux arbres. A ne pas confondre avec le lierre rampant au sol. Vous n’aurez aucun souci à vous en procurer car cette plante est considérée comme invasive en France (et dans beaucoup d’autres pays !). En effet, le lierre peut détériorer les habitations sur lesquelles il s’accroche s’il n’est pas éradiqué à temps et qu’on le laisse se répandre.

La recette de la lessive au lierre est très facile à réaliser. Il suffit de réaliser une décoction des feuilles de lierre dans de l’eau et le tour est joué. Pour en savoir plus sur cette recette vous pouvez vous rendre sur notre article relatif à la lessive au lierre. Vous en saurez plus sur les ingrédients nécessaires, les dosages ainsi que la conservation.

Le lierre pour nettoyer son linge

5- Laver son ligne avec de la saponaire

Depuis l’Antiquité, la saponaire (Saponaria officinalis) est également utilisée comme nettoyant. Ses tiges, ses feuilles et ses racines contiennent des saponines qui, combinées à l’eau, produisent une mousse ressemblant à un savon doux. Avant l’invention des phosphates, les gens utilisaient cette plante pour laver tout et n’importe quoi, y compris eux-mêmes, leurs vêtements, leur linge et leurs cheveux (bien qu’elle ne produise pas beaucoup de mousse). Qui plus est, les tapisseries anciennes et les tissus fragiles sont encore nettoyés avec cette plante aujourd’hui, car elle préserve la couleur de ces objets inestimables sans utiliser de produits chimiques agressifs.

Pour un résultat optimal, la saponaire doit être cuite dans de l’eau pure, de préférence de l’eau de source ou de l’eau distillée. Bien que le feuillage et les fleurs puissent également être utilisés, ce sont les racines qui présentent les meilleures propriétés nettoyantes.

Pour réaliser un nettoyant à base de saponaire, rien de plus simple. Il vous suffit de récupérer les racines et de les nettoyer. Plus vous aurez de racines dans votre mélange, plus le nettoyant sera efficace. Néanmoins, si vous manquez de racines, vous pourrez ajouter quelques feuilles et fleurs à votre décoction.

Placez les éléments dans une casserole non métallique, recouvrez-la complètement d’eau (si possible évitez l’eau du robinet comme vu précédemment) et laissez mijoter lentement pendant 20 minutes avec le couvercle. Il vous suffira ensuite de filtrer (au moyen d’une linge propre ou d’un filtre à café par exemple) et de vous servir du liquide obtenu sur vos cheveux et les matériaux fragiles. Vous pouvez également vous en servir dans votre machine à laver.

Enfin, si cette astuce vous intéresse, la saponaire pousse très bien sous nos climats. Vous pouvez donc en planter dans votre jardin avec pour buts de le fleurir, mais aussi de vous servir de la saponaire dans votre quotidien.

6- Utiliser la saponine de la luzerne

Les racines de la luzerne sont particulièrement riches en saponines, notamment en plein été. Pour vous en servir, il vous suffira de les récupérer et de dérouler la recette suivante.

Première étape : les récupérer. Vous allez voir que ce n’est pas une chose aisée. En effet, les racines de la luzerne sont profondes et pas forcément faciles à arracher ! Même en tirant dessus vous aurez du mal à les atteindre. Ainsi, il est judicieux de partir équiper soit d’un sécateur (mais encore faudra-t-il pouvoir atteindre les racines), d’une pelle et/ou pioche. Si vous n’avez qu’une bêche de jardinier cela devrait faire l’affaire.

Pour les racines, il vous faudra cueillir environ 100g pour 1 litre d’eau. Ensuite, lavez les racines et coupez les en petits dés. Faîtes bouillir le litre d’eau et mettez-y les bouts de racines. Laissez sur le feu une trentaine de minutes puis laissez refroidir. Filtrez la décoction et ajoutez-y une cuillère à soupe de percarbonate de soude, surtout si vous lavez souvent du linge blanc. Vous n’avez plus qu’à vous en servir comme d’une lessive ordinaire.


Comme vous le voyez, il existe beaucoup d’alternatives zéro déchet pour réaliser son produit maison et naturel. Et encore, dans cet article nous n’avons développé que les recettes à base de plantes. Ces lessives ont l’avantage d’être écologiques et économiques. En outre, les végétaux sont la plupart du temps faciles à trouver dans votre maison ou jardin.

Si jamais vous n’êtes pas convaincus, il existe aussi un bon nombre de recettes à base, par exemple, de savon de marseille et bicarbonate de soude (le fameux très connu pour le ménage). Et si vous êtes dans l’optique d’un zéro déchet total, pourquoi ne pas tenter la lessive à base de cendre ? C’est très différent d’un produit liquide mais tout aussi efficace !

Cet article traite du sujet : plante permettant de laver le linge